prêtDe nos jours, il n’est pas facile d’obtenir un prêt. En effet, les banques et autres organismes financiers peuvent se montrer réticents à la vue de votre dossier.

Lorsque vous introduisez votre demande pour un crédit, votre situation personnelle et professionnelle est analysée en long et en large pour s’assurer que vous ayez la possibilité de rembourser l’argent octroyé, quel que soit le type de prêt. Plus le risque d’endettement est élevé, moins vous aurez de chance d’obtenir l’argent dont vous avez besoin.


Il y a plusieurs raisons pour lesquelles votre prêt peut être refusé :

Situation trop risquée

Vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier d’un prêt auprès d’une banque. Cela peut être en rapport avec votre âge, votre contrat de travail, votre état de santé ou votre vie familiale.

Sachez que vous devez avoir minimum 18 ans et être engagé en CDI ou prouver que vous avez des revenus fixes suffisants. Vous devez donc fournir votre contrat et vos fiches de paie à la banque pour qu’elle puisse les analyser. Votre situation familiale peut également influencer un accord ou un refus : nombre d’enfants, marié, pacsé ou cohabitant, etc.

Les banques vont vérifier au préalable que vous ayez bien souscrit à une assurance décès, invalidité ou incapacité de travail. C’est absolument indispensable pour garantir le remboursement du prêt s’il vous arrive quelque chose en cours de route. L’organisme ne prendra aucun risque à ce sujet.

Budget trop faible

L’établissement juge vos revenus insuffisants et donc votre capacité de remboursement trop faible. En effet, les mensualités qui serviront à rembourser votre prêt ne doivent pas excéder 30% de vos revenus. Les 70% doivent être jugés suffisants pour que vous viviez correctement et doivent couvrir vos courses, vos activités et toutes autres dépenses habituelles.

Passé financier houleux

L’organisme aura également un regard sur votre compte en banque. Si vous étiez à découvert durant les 12 derniers mois, il y a de fortes chances que ce soit la raison pour laquelle votre crédit a été refusé. Ce sera également le cas si vous accumulez les prêts ou si vous avez introduit des demandes de crédit auprès de nombreux établissements en moins de 6 mois.

Interdit bancaire

Il se peut que vous soyez inscrit dans un fichier qui répertorie les mauvais payeurs : la Centrale des Crédits aux Particuliers. En parallèle avec la Banque Nationale, cette centrale contient une liste noire qui réunit les personnes surendettées ou ayant rencontré des soucis de remboursement auparavant. Chaque établissement garde un historique de ses clients et peut donc informer toute banque que vous n’êtes pas apte à rembourser le prêt que vous demandez.

 


Il existe cependant des solutions pour tenter d’obtenir votre prêt après un refus :

Autre banque

Si vous avez essuyé un refus dans une banque et que les raisons vous semblent injustifiées, rien ne vous empêche d’introduire votre dossier auprès d’une autre banque. Certains établissements se montrent plus cléments et vous donneront donc peut-être votre chance.

Garanties

Si la banque n’a pas confiance en votre propre situation, une autre personne peut se porter garante. Elle fera office de caution si vous vous retrouvez dans l’incapacité de rembourser le montant de votre prêt. Cette personne doit, bien évidemment, avoir une situation plus favorable que la votre : job stable, salaire suffisant et aucun problème financier.

Réduisez votre demande

Si la banque vous dit que le montant lui semble excessif, vous pouvez réduire la somme d’argent que vous souhaitez emprunter. Avec un apport personnel plus élevé ou un projet d’achat moins onéreux, vous aurez plus de chance d’obtenir votre prêt.

Solder vos crédits en cours

Finissez de payer vos autres prêts et mettez un peu d’argent de côté. Vous aurez plus de chance d’obtenir un nouveau crédit si vous pouvez prouver que vous avez les moyens de le rembourser, mais aussi que vous pouvez fournir un apport de départ par vous-même.


 

Attention : emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent.