Prêt maison

Vous souhaitez acheter une maison, un appartement ou un terrain ? Vous possédez déjà votre logement mais vous avez des rénovations à faire ? Vous allez probablement devoir contracter un prêt hypothécaire. Les informations que l’on peut trouver sur ce type de prêt sont assez confuses. Crédit immobilier, prêt logement, garantie hypothécaire… Comment distinguer tous ces sujets et surtout,c omment faire le bon choix? Voici un petit récapitulatif qui vous permettra d’y voir plus clair.

Distinction prêt hypothécaire et prêt immobilier

Un prêt immobilier, ou crédit logement, concerne l’achat d’un bien immobilier, que ce soit une maison, un appartement ou un terrain à bâtir.
Ce prêt se veut, dans la majorité des cas, « 
hypothécaire« . C’est-à-dire que l’organisme de prêt utilise le bien immobilier en lui-même comme garantie en cas de non-remboursement.
Parfois, l’emprunt est
non-hypothécaire. On fait donc intervenir une autre garantie ou une assurance logement qui compense le prêt à la place de ce qu’on achète.

Un prêt hypothécaire, ou garantie hypothécaire, est rattaché à un bien immobilier. Il s’agit de mettre ce bien en garantie pour assurer un bon remboursement du crédit au prêteur. En cas d’incapacité de rembourser le crédit, la garantie hypothécaire permet au prêteur de saisir et de vendre le bien immobilier placé sous hypothèque. Il peut également s’appliquer pour tout crédit consommation, personnel ou rachat de crédits, par exemple. Tout projet peut donc être réalisé grâce à un prêt hypothécaire, tout en sachant que les biens en jeu servent de garantie à l’organisme de prêt.

On parlera donc plus précisement, dans la plupart des cas, de crédits hypothécaires puisqu’on a rarement l’occasion de faire intervenir une autre garantie que le bien en lui-même.

prêt maison

Comment obtenir un prêt ?

Il faut satisfaire impérativement à quelques conditions pour profiter d’un prêt :

  • Être majeur (+18 ans)
  • Percevoir des revenus réguliers

  • Ne pas être inscrit au fichier national des incidents de paiement de la Banque Nationale de Belgique

Cas particulier

Vous possédez déjà une maison ou un appartement mais votre logement nécessite quelques rénovations ? Vous pouvez également souscrire à un prêt travaux.

Pour les familles à faibles revenus, il existe les crédits sociaux.

Si vous êtes interdit bancaire et donc fiché à la Banque Nationale de Belgique, il est toujours possible d’obtenir un prêt. Selon la législation, être interdit bancaire ne veut pas dire interdit de crédit. Mais il est nécessaire de régulariser votre situation lorsque vous souhaitez demander un crédit. Vous ne restez fiché à la BNB que pour une durée déterminée. Mais si vous avez réellement besoin d’un crédit dans ces conditions précaires, vous pouvez toujours éventuellement obtenir un crédit social. Il faut alors s’adresser à la Société Wallonne du Crédit Social (SWCS).

Vous pouvez également être fiché à la Centrale des Crédits aux Particuliers (CPP). Cette centrale enregistre tous les crédits conclus par des personnes physiques ainsi que les éventuels défauts de paiement relatifs à ces crédits. Elle est automatiquement consultée par les prêteurs avant tout octroi de crédit. Si vous figurez sur cette liste noire, il vous sera difficile d’obtenir un prêt car vous êtes perçu comme « mauvais payeur ».

Si vous êtes marié, vous êtes solidairement responsables l’un de l’autre. De ce fait, l’apposition d’une signature par chacun des conjoints sur le contrat de crédit est obligatoire pour que celui-ci soit accepté. Il n’est pas possible d’introduire une demande de prêt seul.

Si votre demande a été refusée, il existe différentes raisons. Si ce n’est pas dû aux cas précédents, peut-être votre budget n’est-il pas adapté à vos projets. Il peut paraître excessif compte tenu de vos revenus insuffisants ou irréguliers. Peut-être avez vous un profil dit « instable » : pas de job fixe, moins de 25 ans, sans garant, …

maison

Autres alternatives

  • Micro crédit

professionnel : si vous n’avez pas accès au crédit bancaire classique, faute d’insuffisance de garantie. Si vous êtes chômeur et que vous souhaitez ouvrir votre propre entreprise, vous pouvez obtenir un prêt jusqu’à 25000€ (fond de lancement).

particulier : prêt à faible montant, jusqu’à 3000€. Salariés en contrat à durée déterminée ou à temps partiel, jeunes, personnes âgées à faibles ressources… le microcrédit personnel permettra de financer un besoin comme l’achat ou la réparation d’un véhicule pour se rendre au travail ou pour décrocher un emploi.

jeune : pour les étudiants ou jeunes entrepreneurs. Prêt à taux réduit et garantie par l’Etat et par la banque prêteuse. On peut alors se servir du microcrédit pour financer ses études : logement, ordinateur, voyage à l’étranger, frais de scolarité etc.

Où trouver un micro crédit ?

Hefboom, microStard, Credal et le Fond de participation sont les seuls organismes en Belgique à accorder des micro crédits.

  • Crédit entre particuliers

On l’appelle aussi prêt « ordinaire ». Il s’agit d’un transfert de fond de particulier en particulier qui peut se faire dans un cadre familial, amical ou sociétés. Cette forme d’emprunt ne nécessite pas de passer par les organismes de prêt ou les banques. Vous contractez entre vous et vous choisissez si vous appliquez un taux d’intérêt ou pas. Attention, il y a toujours un risque d’abus de confiance…

  • Crédit pour chômeur

Tant que vous n’êtes pas fiché à la Banque Nationale de Belgique, il est toujours possible d’obtenir un prêt.

Si vous êtes inscrit en tant que demandeur d’emploi, il existe des aides pour obtenir un prêt plus facilement sans devoir apporter une quelconque justification.

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent.